•   Contactez-nous
     
  •   Trouvez un pro
  •   Obtenez un devis
  •   Recevez notre catalogue

    Accueil > A la une

    Pourquoi l'aluminium ne rouille pas ?


    Contrairement aux métaux ferreux, l'aluminium ne rouille pas, bien qu'il s'oxyde. Il génère naturellement une couche d'oxyde qui protège ses alliages de la corrosion. Cette résistance peut être renforcée par différents types de traitement de surface : anodisation, laquage, etc.
     

    profilés_alu

    Un métal protégé naturellement

    Les termes rouille et corrosion sont souvent utilisés de façon interchangeable, ce n'est pourtant pas vraiment la même chose, cette différence est particulièrement valable pour l'aluminium. L'oxydation est une référence générale à la corrosion du métal causée par la réaction avec l'oxygène de l'air ou dissous dans l'eau.

    La rouille est un type de corrosion se référant spécifiquement à l'oxydation du fer ou de l'acier.
    L'aluminium ne contient pas de fer ou d'acier, il ne rouille donc pas, mais il est sujet à la corrosion lorsqu'il est exposé aux intempéries et à l'oxygène athmosphérique. Contrairement à la rouille qui corrode le fer en profondeur et lui fait perdre ses qualités, l'oxyde d'aluminium qui résulte de son oxydation est une couche mince et dure qui protège de la corrosion le métal qui se situe sous cette pellicule protectrice.

    L'oxyde d'aluminium se présente sous la forme d'un revêtement blanc poudreux ou gris terne. Au fur et à mesure que l'oxydation se produit, elle durcit et crée une couche protectrice sur les zones nouvellement exposées de l'aluminium corrodé. Le processus d'oxydation de l'aluminium s'arrête en surface. Le métal ne continuera pas à se détériorer à moins que l'oxyde d'aluminium ne soit enlevé.
    Contrairement à la rouille, qui a une apparence écailleuse et rougeâtre, l'oxydation de l'aluminium ne peut pas être facilement éliminée de la surface métallique.

    Un matériau polyvalent et durable

    L'oxydation de l'aluminium se produit à des taux différents selon le type d'aluminium, le traitement de surface et l'environnement. Par exemple, l'aluminium 3003, l'alliage d'aluminium le plus utilisé, résiste particulièrement bien à la corrosion, mais est moins favorable à l'anodisation, un procédé d'usine qui imite le processus naturel d'oxydation pour créer un métal plus durable avec un fini d'aluminium résistant à la corrosion.

    Polyvalent, léger, résistant, et inoxydable, l'aluminium est décidément un matériau de premier choix pour les particuliers qui souhaitent installer des fenêtres, portes, et autres coulissants, durables et faciles d'entretien.